023. Inégalité de longueur des membres inférieurs après reprise de prothèse totale de hanche par fémorotomie et mise en place de tige longue : étude prospective radiologique à propos de 23 patients. - Leg length discrepancy after total hip replacement by femorotomy and long stem implantation: prospective radiological study of 23 patients.

L-E Gayet, P Bouget (Poitiers)

Introduction : L’augmentation de l’espérance de vie de la population entraine un taux croissant de reprises de prothèses totales de hanche (RPTH). Le résultat de cette chirurgie est jugé non seulement sur les douleurs résiduelles mais aussi sur la fonction post opératoire notamment liée à la longueur des membres inférieurs. Actuellement aucune étude à notre connaissance ne compare celle-ci avant et après une RPTH. L’objectif principal de ce travail est d’évaluer radiologiquement si la technique chirurgicale de reprise de prothèse totale de hanche par voie d’abord de type fémorotomie des trois tiers et verrouillage in situ modifie la longueur du membre inférieur opéré.

Matériel et méthode : Cette étude prospective monocentrique observationnelle radiologique a été réalisée au centre hospitalo-universitaire de Poitiers dans le service d’orthopédie de Décembre 2015 à Février 2017. Vingt-trois patients (12 femmes, 11 hommes, âge moyen : 71 ans) nécessitant la réalisation d’une RPTH ont été inclus. La technique chirurgicale était celle du service à savoir l’abord par fémorotomie des trois tiers et verrouillage in situ d’une tige longue. Des pangonogrammes debout en charge de face jambe en extension étaient réalisés avant et après chaque intervention. La longueur des membres inférieurs était mesurée grâce à la méthode « CFR-EI-BI » en mesurant : La longueur centre de tête fémorale – ligne bi-ischiatique (CFR-BI) et la longueur centre de tête – échancrure inter-condylienne (CFR-EI). La différence (CFR-EI) – (CFR-BI) appelée CFR-EI-BI représentait la longueur du membre. Le critère d’évaluation principal était la variation du CFR-EI-BI (Δ CFR-EI-BI) avant et après la réalisation de RPTH. Secondairement les variations des CFR-EI (représentant la hauteur de la tige) et des CRF-BI (représentant la position du cotyle) du pré au post opératoire (Δ CFR-BI et Δ CFR-EI) ont été évaluées afin de localiser le siège de l’inégalité de longueur.

Résultats : Il n’y avait pas de différence significative entre les CFR-EI-BI pré et post opératoires (p = 0,80), la moyenne des Δ CFR-EI-BI était de -2,3 mm [-40,8 mm ; +36,5 mm]. Sept patients (30 %) avaient une variation du CFR-EI-BI • 10 mm. La moyenne des Δ CFR-EI était de -1,6 mm [-38,1 mm ; +35,1 mm] et aucune différence significative n’a été retrouvée entre le pré et le post opératoire (p = 0,98). Concernant le CFR-BI, il n’a également été retrouvé aucune différence significative entre le pré et le post opératoire (p = 0,45) avec une moyenne des Δ CFR-BI qui était de 1,9 mm [-23,6 mm ; +23 mm].

Conclusion : Les résultats ne montrent pas de différence significative concernant les longueurs de membre pré et post opératoire après la réalisation d’une reprise de prothèse totale de hanche par fémorotomie avec verrouillage in situ. La méthode de mesure CFR-EI-BI permet d’éviter des biais de position de hanche et d’évaluer la localisation précise de la cause d’une modification de longueur du membre. Une étude dont les résultats préliminaires sont encourageants est actuellement en cours pour valider cette méthode. Ce travail pourrait être complété en utilisant l’imagerie EOS® afin d’éliminer les biais de mesure.

 

Introduction: Increased life expectancy in the general population has entailed a growing number of total hip replacement (THR) operations. The outcomes of this surgery are evaluated not only in terms of residual pain, but also according to postoperative functioning, particularly as regards lower limb length. To our knowledge, up until now no study has compared lower limb length before and after THR. The main objective of the present work is to provide a radiological assessment as to whether or not the surgical technique of total hip replacement by extended femorotomy and in situ locked long stem modifies the length of the operated lower limb.

Material and methods: This observational monocentric prospective study was carried out  in the orthopedics ward of the university hospital of Poitiers from December 2015 to February 2017. Twenty-three patients (12 women, 11 men; mean age: 71 years) whose condition necessitated THR were included. The surgical technique employed was, as usual in the Poitiers orthopedics ward, extended femorotomy and in situ locked long stem. Anterior, standing pangonograms with bipodal support were carried out before and after each operation. Lower limb length was quantitatively evaluated using the “FHC-IN-BI” method by measuring : Femoral head center – bi-ischatic line length (FHC-BI) and femoral head center – intercondylar notch length (FHC-IN). The difference between FHC-IN and FHC-BI termed “FHC-IN-BI” represented limb length. The main endpoint was FHC-IN-BI variation (ΔFHC-IN-BI) before and after THR. Secondarily, preoperative and postoperative (Δ CFR-BI and  CFR-EI) FHC-IN variations (representing the height of the stem) and FHC-BI variations (representing the position of the acetabulum) were evaluated in view of localizing the source of the leg length discrepancy (anisomelia).  

Results: There was no significant difference between preoperative and postoperative FHC-IN-BI  (p = 0.80); mean Δ FHC-IN-BI was -2.3 mm [-40,8 mm ; +36,5 mm]. Seven patients (30 %)  presented a FHC-IN-BI variation 10 mm. Mean Δ FHC-EI was [-38,1 mm ; +35,1 mm] and no significant difference was found before and after surgery (p = 0.98). As regards FHC-BI, once again no significant difference was found before and after surgery (p = 0.45), with mean Δ FHC-BI of 1.9 mm [-23,6 mm ; +23 mm].

Conclusion: The results show no significant difference between preoperative and postoperative lower limb length following total hip replacement by femorotomy with in situ locked long stem. The FHC-IN-BI measurement method avoided hip positioning bias and facilitated precise localization of the cause of modified limb length. A study aimed at validating this method is ongoing, and the preliminary results are encouraging. This work could be completed using EOS® imagery to eliminate measurement bias.

Chargement du fichier...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.