083. Résultats fonctionnels et radiologies des fractures céphalo-tuberositaire traitées par clou.

S Mahjoub, AA Lahmar, S Daoudi, G Belhadj, M Zaraa, M Mbarek (Ben Arous, Tunisie)

Introduction : Le traitement chirurgical des fractures céphalo-tuberositaire reste un véritable défi. La difficulté principale réside dans le choix d’une technique et le matériel d’ostéosynthèse appropriée au nombre de fragments, au capital osseux, au risque d’ostéonécrose céphalique et à l’âge.

Les impératifs du traitement chirurgical sont : une réduction anatomique, un montage stable afin de commencer la rééducation le plus précocement possible.

Matériels et méthodes :  Il s’agit d’une étude comparative, rétrospective, de 2012 à 2016, portant sur le traitement des fractures de l’ESH par enclouage centromédullaire.

Résultats : Notre série comportait 31 patients d’âge moyen de 51ans dont la majorité étaient des femmes (62 %). L’étiologie était l’accident domestique dans 48 % des cas. La TDM a été faite chez 10 patients. Selon la classification de NEER les fractures à trois fragments étaient les plus fréquentes (55 %). Tous nos patients ont eu un enclouage centromédullaire. La réduction et l’ostéosynthèse ont été jugées satisfaisants chez 28 patients. Un seul cas de nécrose de la tête a été noté.

Les résultats anatomiques étaient satisfaisants dans 29 cas. Le score de Constant moyen était de 72 et la majorité de nos patients avaient de bons et d’excellents résultats(77 %).

 

Conclusions : Le résultat fonctionnel des FESH traitées chirurgicalement dépend de certains facteurs.

Une réduction anatomique et une rééducation précoce sont les seuls garants d’un bon résultat fonctionnel.

L’enclouage offre de bons résultats sur le plan anatomique et fonctionnel pour les fractures complexes de l’ESH.

Chargement du fichier...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.