088. Embrochage intrafocal bloqué HK2 versus Plaque palmaire et Embrochage intrafocal simple type Kapandji dans le traitement des fractures du radius dista

Dr Razian – CHU Brugmann – (Bruxelles, Belgique)

Introduction : L’ostéosynthèse des fractures du radius distal reste un sujet de controverse, soit par broches soit par plaque. Le But de cette étude était de comparer nos résultats avec ceux de la littérature.

Matériels et méthodes : Nous avons mené une étude rétrospective entre Mars et décembre 2017 incluant 22 patients opérés pour fracture du radius distal selon la technique de brochage intrafocal bloqué HK2 et nous avons comparé nos résultats avec ceux de la littérature notamment l’ostéosynthèse par plaque palmaire et le brochage intrafocal simple selon la technique de Kapandji.

Douze variables cliniques et radiologiques ont été mesurées: douleur, force globale du poignet ainsi qu’en pronation et supination, Quick DASH score, mobilité du poignet en flexion, extension, pronation et supination, indice radio-ulnaire, pente et antéversion radial.

Résultats : L’âge moyen de nos patients était de 64 ans. on notait 15 fractures extra-articulaires et 7 articulaires. Au recul moyen de 9 mois, il n’y avait presque aucune différence entre nos résultats et ceux de la littérature pour 11 variables sauf pour le Quick DASH score moyen ainsi que le nombre des complications.

On notait 8 complications dans notre groupe d’étude : 3 infections superficielles, 2 déplacement secondaire, 2 syndromes douloureux régionaux complexes de type 1, 1 rupture tendineuse.

Discussion : Le but de notre étude était de tester un nouveau système de fixation des fractures du radius distal à déplacement postérieur: le brochage intrafocal bloqué HK2. Nous avons utilisé comme groupe de contrôle un système de fixation par plaques antérieures à vis bloquées ainsi que l’embrochage classique selon Kapandji.

Notre série présente quelques points négatifs : le nombre des patients était faible: 22 ainsi que notre recul moyen qui était de 9 mois.

Quoi qu’il en soit, dans la littérature, entre 2000 et 2012, seulement 23 études comparant des ostéosynthèses du radius distal par broches à des ostéosynthèses par plaques antérieures ont été publiées. Il n’existe aucun système de référence comme l’atteste l’hétérogénéité des systèmes de fixation et d’immobilisation relevés dans la littérature.

Concernant les complications, nos résultats étaient comparables avec les deux autres techniques avec moins de complications notamment le déplacement secondaire.

Conclusion : Au total, si les plaques sont plus stables et entraînent moins de complications, le système HK2 est plus rapide et moins onéreux et avec moins de complications.

Ses indications seront affinées après étude d’une série plus importante avec un plus long recul.

Chargement du fichier...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.