087. Fracture articulaire du radius distal avec fossette lunarienne retournée à 90° ou 180° à propos de 5 cas : intérêt d’une voie antero-médiale. -  Intra-articular distal radial fracture with lunate fossa turned over 90° or 180° 5 cases : interest of volar medial approach.

A-P Uzel, R Massicot, Ait Hadj Sliman (Pointe à Pitre, Guadeloupe)

Introduction. – Les fractures articulaires du radius distal du sujet jeune surviennent lors de traumatismes violents. La réduction articulaire doit être anatomique. Nous rapportons 5 cas dont la particularité était un fragment de fossette lunarienne retourné à 90° ou 180°. Le but était de rapporter l’intérêt d’un abord antéro-médial et d’évaluer à long terme les résultats fonctionnels et radiologiques.

Patients et méthodes. – L’étude comportait 5 hommes d’un âge moyen de 32,8 ans (19–57). Les fractures étaient des types IV selon la classification de Melone. Les lésions associées comprenaient : une fracture de la base de la styloïde ulnaire, une fracture du quart distal de

la diaphyse ulnaire, un diastasis scapho-lunaire. Nous avons utilisé une voie d’abord antéro-médiale cheminant entre fléchisseurs et pédicule ulnaire pour fixer le fragment de fossette lunarienne par broches. Le reste de l’épiphyse radiale était fixée par broches après incision cutanée de 5 mm. Cette synthèse était complétée dans deux cas d’un plâtre brachio antibrachio-palmaire (BABP) et deux fois par un fixateur externe.

Résultats. – Au recul de 68,8 mois (18–115), tous les patients ont été examinés cliniquement avec des radiographies de face, profil et dynamiques. Les résultats objectifs évalués selon les critères de Green et O’Brien modifiés par Cooney sont : deux très bons, 2 bons, un résultat moyen. Les radiographies objectivaient des fractures consolidées. Selon la classification de Knirk et Jupiter évaluant l’arthrose, nous obtenions 4 grades 0 mais l’un avec une sclérose sous-chondrale de la fossette lunarienne, et un grade 3.

Discussion et conclusion. – L’imagerie par radiographie simple est insuffisante et doit être complétée par une TDM. Notre voie permet un abord direct du fragment de fossette lunarienne et visualise la radio-ulnaire distale plus aisément que la voie de Henry évitant une traction excessive du nerf médian.

Introduction. – Intra-articular distal radial fractures in young subjects occur in severe trauma. Articular reduction needs to be anatomical. We report four cases with the particularity of having a 90° or 180° rotated lunate fossa. Our goal is to bring out the positive aspects of surgical procedure by volar medial approach and to assess long-term functionnal and radiological results.

Material and methods. – Our study focused on four men whose average age was 32,8 (age range from 19-43). The fractures were type IV according to Melone’s classification. The associated lesions included: one fracture of the base of the ulnar styloid, one fracture of the distal quarter of the ulnar diaphysis and one scapho-lunate diastasis. We used a volar medial approach between the flexors tendons and the ulnar bundle in order to pin the fragment of lunate fossa. The rest of the radial epiphysis was pinned after a 5 mm skin incision. In two cases, this pinning was complemented with a brachial-antebrachial-palmar cast and in the other two cases with an external fixator.

Results. – The follow-up period averaged 68.8 (18 to 115) months, all the patients were clinically examined through antero-posterior, lateral and dynamic X-rays. The objective results assessed according to Green and O’Brien’s criteria, later modified by Cooney, were as follows: two very good, 2 good, one average. The X-rays showed consolidated fractures. According to Knirk and Jupiter’s classification of arthritis, we had 4 grades 0, one of which showed a subchondral sclerosis of the lunate fossa, and one grade 3.

Discussion and conclusion. – Imaging with simple radiographs is not sufficient and needs to be complemented with CT scan. Our approach allows for direct access to the fragment of the lunate fossa and easier visualization of the distal radioulnar, compared to Henry’s approach, thereby avoiding excessive traction of the median nerve.

Chargement du fichier...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.