041. Bonnes et mauvaises questions autour de la double mobilité des cupules ? - Good and bad questions about dual mobility cup?

L Galois (Nancy)

La prothèse de hanche à double mobilité (DM) a été conçue par Gilles Bousquet et André Rambert, mais ce n’est qu’à partir de 1996, lors du passage du brevet dans le domaine public que s’est diffusé de façon très importante en France ce système innovant. La double mobilité permet en effet de résoudre le problème de la luxation des prothèses de hanche tout en permettant d’améliorer les amplitudes articulaires. Ce principe est tout particulièrement intéressant dans un certain nombre de situations chez la personne âgée, le patient au risque de luxation majoré par le fait de certaines activités, le traitement des luxations récidivantes, les reprises de prothèses, les malades neurologiques notamment. Néanmoins le risque d’usure a été la crainte initiale de certains opposants à la DM. L’évolution du design des matériaux et l’amélioration de la qualité des polyéthylènes ont rendu ce risque limité voire négligeable. De même, le risque de luxation intra-prothétique, complication spécifique de la DM, a été considérablement diminué par les améliorations techniques récentes et ne semble plus véritablement être un problème sauf chez les patients jeunes hautement actifs. Par ailleurs, des études médico-économiques récentes ont par ailleurs montré l’impact économique positif de la réduction du risque de luxation en faveur de la DM. L’amélioration constante des matériaux, des techniques, des designs des implants ont permis l’obtention de résultats similaires aux cupules standards en terme de longévité tout en minimisant le risque d’instabilité.

 

The dual mobility hip prosthesis (DM) was designed by Gilles Bousquet and André Rambert, but it was only in 1996, when the patent was granted in the public domain, that this innovative system became very widespread in France. Dual mobility solves the problem of hip prosthesis dislocation while improving joint amplitudes. This principle is particularly interesting in a number of situations in the elderly, patients at risk of dislocation increased by the fact of certain activities, the treatment of recurrent dislocations, the resumption of prostheses, neurological patients in particular. Nevertheless, the risk of wear and tear was the initial fear of some opponents of the DM. The evolution of material design and the improvement in the quality of polyethylene have made this risk limited or even negligible. Similarly, the risk of intra-prosthetic dislocation, a specific complication of DM, has been significantly reduced by recent technical improvements and no longer seems to be a real problem except in young, highly active patients. In addition, recent medical and economic studies have also shown the positive economic impact of reducing the risk of dislocation in favour of DM. The constant improvement of materials, techniques and implant designs has allowed us to obtain results similar to standard cups in terms of longevity while minimizing the risk of instability.

Chargement du fichier...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.