128. Présentation du Nim-eclipse© ; monitoring electrophysiologique per opératoire pendant les chirurgies de scolioses.

  1. S. Jacopin (St Pierre, Réunion)

La chirurgie de scoliose comporte un risque neurologique faible mais aux conséquences potentiellement dramatiques. Le risque est estimé à 1% tous déficits confondus : médullaires ou radiculaires, partiels ou complets, temporaires ou définitifs. Parmi tous les moyens existants pour faire baisser ce risque, la surveillance éléctrophysiologique per opératoire est au premier plan. Celle-ci permet de diviser par 2 le risque. Les 3 techniques d’électrophysiologie les plus répandues au bloc opératoire pour la surveillance des chirurgies de scoliose sont : les potentiels évoqués somesthésiques, les potentiels évoqués moteur, et les potentiels évoqués neurogènes mixtes. Jusqu’à récemment, cette surveillance était réalisée exclusivement par des équipes de neurophysiologistes. Ces derniers étant numériquement insuffisants, des plateformes « simplifiées » ont été créées pour pouvoir être gérées par le chirurgien, et permettre une réduction du coût de fonctionnement de ces potentiels par économie de personnel médical et paramédical. Le Nim-eclipse (Medtronic) est un outil qui permet de réaliser des potentiels évoqués moteurs par un chirurgien, et également des tests électriques des vis pédiculaires. Nous présentons le Nim-éclipse, rappelons les modalités des potentiels évoqués moteurs et rapportons notre expérience depuis 5 ans dans la chirurgie des scolioses infantiles et de l’adolescent au CHU St Pierre Réunion.

Chargement du fichier...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.