055. Algorithme de décision chirurgical pour les patients avec instabilité antérieure de l’épaule: résultats d’une étude de cohorte prospective - A Surgical Algorithm For Patients With Anterior Shoulder Instability : Result Of A Prospective Cohort Study

A Rousseau-Saine, J Hébert-Davies, M Jodoin, ML Nault, E Sandman, DM Rouleau (Montréal, Québec, Canada)

Introduction : Un débat persiste lors du choix d’une première chirurgie pour patients avec instabilité gléno-humérale antérieure récidivante. Bien que la procédure de Latarjet soit associée à plus de complications, la chirurgie de Bankart arthroscopique affiche un taux d’échec plus élevé. Le score ISIS a été utilisé pour développer un algorithme de décision chirurgical, permettant de guider le choix entre ces deux procédures. Cette étude vise à démontrer son utilité et son efficacité.

Methode : Il s’agit d’un suivi prospectif de patients opérés en accord ou non avec l’algorithme entre 2010 et 2016 dans un seul centre hospitalier universitaire. Les patients avec instabilité multidirectionnelle ou ayant un suivi de moins de 6 mois furent exclus. Le suivi post-opératoire était à 2 semaines, 1, 3 et 6 mois, puis annuellement.

Resultats : Au total, 78 épaules ont été opérées (21 Latarjet ouverts, 57 Bankart arthroscopiques dont 20 avec remplissage de Hill-Sachs) chez 56 hommes et 22 femmes avec un âge moyen de 29 ans (17 à 56). Le suivi moyen est de 2.1 ans. L’algorithme a été respecté chez 58 (74%) patients contre 20 (26%) qui en ont divergé. Au total, 11 (14.1%) patients ont subi une récidive de luxation. Le taux de récidive était de 10.3% chez les patients dont la chirurgie respectait l’algorithme de décision versus 25% chez les autres.  

Conclusion : Un algorithme de décision chirurgical, basé sur le score ISIS, semble efficace pour réduire le risque de récidive de luxation chez les patients opérés pour instabilité antérieure de l’épaule.

 

Purpose : Choosing the right procedure for patients with recurrent anterior shoulder instability is still a matter of strong debate. While Latarjet procedures are associated with more complications, arthroscopic Bankart surgeries show higher recurrence rate. Adding a Hill-Sachs remplissage to the later has had mitigate results. The Instability Severity Index Score (ISIS) served as a base to develop a surgical decision algorithm to guide the choice between these three procedures. The objective of this study is to assess if the proposed algorithm minimizes the risk of recurrence after a first surgery for anterior shoulder instability.

Method : We conducted a prospective cohort study comparing patients operated according to the surgical algorithm with those who opted for an alternative surgical intervention. Consecutive patients operated between May 2010 and February 2016 in a single academic centre were included. Patients with multidirectional instability or a follow-up period less than 6 months were excluded. WOSI and Quick-Dash scores served as quality of life questionnaires.

Results : Seventy-eight shoulders were operated in 55 men (1bilateral) and 22 women with a mean age of 29 years (17 to 56) and a follow-up period of 2.1 years. Twenty-one open Latarjet, 37 arthroscopic Bankart and 20 arthroscopicBankart plus Hill-Sachs remplissage procedures were performed. Fifty eight patients followed the surgical algorithm while 20 did not. Overall 11 patients (14.1%) experienced recurrence of dislocations or significant subluxations. Recurrence rate in patients operated according to our surgical algorithm was 6 out of 58 (10,3%) in comparison to 5 out of 20 (25%) for patients who chose a different surgery.

Conclusion : A surgical decision-making algorithm, based on the ISIS score, is effective at reducing the recurrence rate in patients with recurrent anterior shoulder instability.

Chargement du fichier...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.