073. Arthroplastie totale de hanche apres osteosynthese d’une fracture de l’extremite proximale du femur. une arthroplastie a risque. a propos de 58 patients. - Total hip arthroplasty after surgical fixation of proximal femoral fracture. arthroplasty with risk. review of 58 patients .

A Morice (Agen), D Viejo (Agen), F Ducellier (Angers), P Bizot (Angers)

Introduction : La prothèse totale de hanche (PTH) après ostéosynthèse de l’extrémité proximale du fémur (EPF) est une intervention moins fréquente qu’une PTH de première intention mais plus à risque. Le but de ce travail était d’étudier les résultats cliniques et radiologiques d’une série mono centrique rétrospective de PTH après ostéosynthèse de l’EPF, au recul minimum de 12 mois.

Matériel et Méthodes : L’étude incluait 59 PTH chez 58 patients (22 hommes, 36 femmes), opérés entre 2002 et 2013. 40 patients présentaient une fracture intra-capsulaire et 19 patients une fracture extra-capsulaire. Les  indications principales de l’arthroplastie, étaient la nécrose post-traumatique, l’échec d’ostéosynthèse et l’arthrose post-traumatique. L’âge moyen des patients à la PTH était de 67 ans [22-94].

Résultats : Deux patients sont décédés. Dix patients (17%) ont présenté une fracture peropératoire et deux patients une luxation postérieure précoce. Au recul moyen de 39 mois [12-149] les scores PMA et de Harris moyens étaient de 14,6 + 3 [3-18] et 74 + 22 [10-100]. Neuf patients (16%) ont été réopérés, six avec changement d’implant et trois pour fracture péri prothétique. Il y avait significativement plus de complications après fracture extra-capsulaire, et les résultats fonctionnels étaient moins bons.

Discussion : Les résultats de la série sont comparables aux données de la littérature. La PTH après ostéosynthèse d’une fracture de l’EPF présente davantage de complications qu’une PTH sur hanche vierge, les résultats fonctionnels sont moins bons, en particulier après une fracture extra capsulaire.

 

Introduction : Total hip arthroplasty (THA) after proximal femoral fracture fixation (EPF) is less frequent than first-line but more at-risk THA. The aim of this work was to study the clinical and radiological results of a retrospective mono-centric series of PTH after EPF osteosynthesis, at a minimum follow-up of 12 months.

Material and methods : The study included 59 PTH in 58 patients (22 men, 36 women), operated between 2002 and 2013. 40 patients had an intra-capsular fracture and 19 patients had an extra capsular fracture. The main indications for arthroplasty were post-traumatic necrosis, failure of osteosynthesis and post-traumatic osteoarthritis. The average age of patients with THA was 67 years [22-94].

Results  Two patients died. Ten patients (17%) had an intraoperative fracture and two patients had an early posterior dislocation. At the mean follow-up of 39 months [12-149] the mean PMA and Harris scores were 14.6 + 3 [3-18] and 74 + 22 [10-100]. Nine patients (16%) were reoperated, six with implant change and three with periprosthetic fracture. There were significantly more complications after extracapsular fracture, and the functional results were worse.

Discussion : The results of the series are comparable to data from the literature. THA after osteosynthesis of an EPF fracture has more complications than virgin hip THA, functional results are worse, especially after extra capsular fracture.

Chargement du fichier...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.