017. Guide de haute montagne et PTH - Guias de montañas y PTC

JL Rouvillain, B Tenenbaum (Fort de France)

Introduction : Cette étude a pour objectif d’évaluer la reprise des sports de montagne après PTH chez des guides professionnels de haute montagne (GHM). L’hypothèse est que la PTH n’empêche pas la reprise des activités sportives précédentes et que le taux de complication n’est pas plus élevé que dans une population de non sportif.
Materiel Et Methode : L’étude est rétrospective, observationnelle. Les critères de jugements sont, le niveau de reprise du sport, l’EVA et le score WOMAC, la satisfaction, et les complications. 52 GHM sont inclus, 48 hommes et 4 femmes.
Resultats : Il y a 4 reprises (3 descellements, une métallose). Deux luxations, 1 fracture et 1 grincement. Après PTH, 100% des guides pratiquent un sport de montagne. Le WOMAC moyen est de 19,31/270. Au total 48 guides jugent l’opération positive, 1 négative, et 3 n’ont pas assez de recul. Treize guides déclarent avoir même repris des sports de montagne qu’ils avaient abandonnés, et dans 55 % des cas l’intensité de la pratique sportive est augmenté.
Discussion : Notre étude est la seule retrouvée concernant des sportifs professionnels. Le taux de reprise pour descellement est de (3%). Il n’y a pas plus de luxation chez les GHM que dans les populations publiées. Pour les GHM, notre échantillon laisse à penser qu‘il n’y a pas de contre-indication à la reprise des activités de montagne antérieures à la PTH. Avant la pose de PTH il faut évaluer les autres pathologies, et le niveau sportif, pour définir les recommandations.
Conclusion : Nos hypothèses semblent confirmées. Tous les guides ont repris une activité sportive, et Il n’y a pas plus de complications après pose de PTH que dans les autres populations publiées. Nos résultats montrent que des guides professionnels peuvent reprendre leurs activités après PTH, mais ils ne montrent pas que toute personne porteuse de PTH puisse pratiquer des sports de montagne après une PTH.

The aim of the study is to evaluate the return to mountain sports after THA realized on Professional mountain guides (PMG). The hypothesis is that THA doesn’t avoid the return to mountain sports after THA and that the rate of complication is egual
Material and method` : This a retrospective sudy. The evaluation pointed out the level on sport recovering, the pain score, the Womac score, the sujective patient évaluation, and the complications.
52 PMG are included 48 male and 4 women.
Results : The was 4 revisions (3 loosening, 1 metallic synovitis) 2 dislocations, 1 fractureand 1 squealing. All guide return to montain activity. Womac score is 19,31/270. Subjectively 48 guides juge the result positive, 1 negative and 3 are waiting to answser. 13 guides return to full sport activities at the same level, and in 55% at upper level.
Discussion : It is the only study on professional sport recovering after THA. The dislocation rate is not upper that normal population. This study confirm that after a THA, mountain sport for Professional guide is possible
Conclusion : This conclusion is valid for professional guides, but don’t say that every one can do montain sports after THA

Chargement du fichier...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.