105. Fractures cervicales fémorales traitées par prothèses mises par voie antérieure. A propos de 267 cas - Hip arthroplasty for femoral neck fractures by anterior approach. Revue of 267 cases.

C Cuny, L Galois, M Irrazi, C Perrenot, I Velomalala, R El Zanati, C Khalife,
A Berrichi, N Ionescu, S Precup (Metz)

Introduction :
Depuis le début de l’année 2008, nous avons progressivement modifié notre pratique pour les prothèses traumatiques de hanche en utilisant la voie d’abord antérieure au lieu du Hardinge. Cet abord est maintenant utilisé de routine dans le service. La technique comprend un abord de Hueter latéralisé et un porte-membre dédié.

Matériel et méthode :
Du 1er janvier 2008 au 31 mars 2011, nous avons traité 267 patients par prothèse intermédiaire pour fracture du col fémoral en utilisant la voie d’abord antérieure. L’âge moyen des patients au moment de l’intervention était de 83 ans. Il y avait 205 femmes (77%). 24% des patients souffraient de démence sénile. Les opérations ont été pratiquées par 5 chirurgiens seniors. La préparation du fémur a été faite avec mise du membre en rotation externe, hyper-extension et adduction sur le porte-membre. En postopératoire, les patients ont été assis au fauteuil le 1er jour et ont commencé à marcher au second jour sauf contre-indication médicale. Dans les suites, les patients sont rentrés à leur domicile, ou dans un centre de rééducation ou dans un centre de convalescence.

Résultats :
La durée moyenne de séjour a été de 8,1 jours (3 à 26). Un composant fémoral cimenté a été utilisé dans tous les cas. 173 patients (65%) venaient de leur domicile. 88 (33%) venaient d’une résidence pour personnes âgées. 6 (2%) venaient de centres de gériatrie. 23 des 267 patients (8,5%) sont retournés à leur domicile. 154 (58%) ont été transférés dans un centre de rééducation gériatrique. 83 (31%) ont été transférés dans un centre de convalescence. 3 (1%) ont été transférés dans un centre de soins intensifs. 4 (1,5%) sont décédés avant d’être transférés.
A l’époque du transfert, 21 pouvaient marcher sans aide, 57 avec des cannes et 123 avec un déambulateur. 20 patients étaient grabataires. Pour 42 patients, nous n’avons pas pu déterminer le statut ambulatoire à la sortie. 7 patients sur les 267 (2,6%) ont souffert de complications per-opératoires : fractures pertrochantériennes 3 cas, fractures diaphysaires 4 cas. Ces complications sont survenues au début de notre expérience et représentaient pour bonne part la courbe d’apprentissage. 64 sur les 267 patients (24%) ont reçu une transfusion sanguine. Des complications postopératoires ont été notées pour 8 patients : 2 cas de fractures périprothétiques à 4 mois postopératoires en moyenne : infection superficielle 3 cas, infection profonde 1 cas, luxation 2 cas.
A six mois postopératoires, 69 patients ne purent pas être évalués, soit ils étaient perdus de vue soit ils étaient décédés. Les 158 patients restants ont pu être revus à 6 mois en moyenne. De 1 à 38 mois avec un écart type de 8 mois. A la révision, 80 (51%) des 158 patients pouvaient se déplacer sans aide, 46 des 158 patients (29%) se déplaçaient avec des cannes, 21 (13%) utilisaient un déambulateur et 6 (4%) étaient grabataires. Dans 5 cas, il n’a pas été possible d’apprécier le statut de verticalisation.

Discussion :
La voie d’abord antérieure de hanche avec porte-membre a été utilisée avec succès depuis 2008 pour mettre en place les prothèses intermédiaires de hanche dans le traitement des fractures du col fémoral. Cet abord est maintenant utilisé systématiquement dans le service. Cette technique ne prend pas plus de temps que la voie antéro-externe de Hardinge ou la voie postérieure. Dans nos trois premières années d’expérience, nous avons noté 3% de complications peropératoires et nous avons observé une amélioration notoire de la récupération fonctionnelle dans les suites rapprochées.

Chargement du fichier...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.