001. ÉTUDE CLINIQUE « INTERFACE »  Douleur au retrait du TPN : Mousse avec Algostéril® vs Mousse seule - CLINICAL STUDY « INTERFACE » Pain upon removal of NPWT: Foam with Algosteril® vs Foam alone

LE Gayet, B Paquette, P Mathieu, DM Radu, N Reibel, M Abiraad, E Bey, JM Regimbeau, D Collet (Poitiers, Besançon, Avicenne, Nancy, Aix, Percy, Amiens, Bordeaux)

Objectif : L’objectif de l’étude était de démontrer qu’avec Algostéril entre la mousse du Traitement par Pression Négative (TPN) et la plaie, la douleur et le saignement au retrait du TPN sont moindres, la tolérance meilleure et qu’il n’y a pas d’obstacle à l’aspiration de l’exsudat.

Matériel et Méthode : Les patients majeurs avec une perte de substance sous TPN depuis 7 jours étaient inclus et traités 48h avec la mousse + Algostéril en interface puis 48h avec la mousse seule, ou inversement selon la randomisation (étude en cross-over). Le critère principal était la douleur évaluée par le patient sur une EVA de 0 à 100 mm. Les critères secondaires étaient la quantité du saignement, la survenue d’évènements indésirables (EI) et la quantité d’exsudat recueillie dans le réservoir du TPN après 48h d’aspiration.

Résultats : 31 patients ont été analysés. Avec Algostéril en interface, la douleur au retrait était significativement moindre : 15,2 mm ± 18,6 vs 38,5 mm ± 27,8 avec mousse seule (p<0,001) et les saignements étaient significativement moindres (p=0,02). Aucun EI imputable à Algostéril n’a été rapporté vs 2 EI susceptibles d’être liés au TPN (saignement abondant, macération). La quantité d’exsudat recueillie était similaire dans les 2 groupes.

Conclusion : Cette étude démontre que placer Algostéril en interface (compresses et/ou mèches plates) entre la mousse et la plaie diminue significativement la douleur et les saignements au retrait du TPN et ce, sans EI. L’étude démontre également qu’Algostéril n’est pas un obstacle au drainage de l’exsudat.

 

Aim: The study aim was to demonstrate that pain and bleeding are less at the Negative Pressure Wound Therapy (NPWT) removal using Algosteril as interface between the foam of the NPWT and the wound, that safety is better and that there is no obstacle to the aspiration of the exudate with Algosteril.

Methods: Adult patients with surgical wound undergoing NPWT for 7 days were included and treated with NPTW foam + Algosteril during 48 hours then foam alone during 48h, or vice-versa according to randomisation (cross-over study). The main evaluation criterion was pain assessed by the patient on a visual analog scale of 0 to 100 mm. The secondary criteria were the amount of bleeding, the occurrence of adverse events (AE) and the volume of exudate collected in the NPWT canister after 48 hours of aspiration.

Results: 31 patients were analysed. Pain upon removal was significantly lower when Algosteril was used: 15.2 mm ± 18.6 vs 38.5 ± 27.8 for foam alone (p<0.001). Bleedings were significantly lower with Algosteril (p=0.02). No AE was reported with Algosteril vs 2 events that were likely due to NPWT (heavy bleeding, maceration). The volume of exudate collected in the canister was similar in the 2 groups.

Conclusion: This trial demonstrates that the use of Algosteril as interface significantly reduces pain and bleeding upon NPWT removal, and this, with no AE. The study also demonstrates that A is not a barrier to exudate drainage.

Chargement du fichier...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.