117. Reconstruction osseuse par la technique de la membrane induite chez l’enfant : etude preliminaire

R Bonny, EN Moh, YL Aké, K Midékor-Gonébo, AKS Kouassi, JJS Ouattara  (Abidjan, République de Côte D’Ivoire)

Objectifs : Décrire les indications, les modalités techniques et les résultats de la reconstruction des pertes de substance osseuse par la technique de la membrane induite

Patients et méthodes : Etude prospective d’Octobre 2012 à Décembre 2017 sur 7 patients dont l’âge varie de 2 à 12 ans. Les variables étaient :

  • L’étiologie, l’os atteint, l’index d’os à reconstruire
  • Le délai et type de greffe, le type de contention
  • Les complications, l’index de consolidation, le recul

Résultats : La perte de substance osseuse était d’origine infectieuse (5 cas) et traumatique (2cas). La longueur moyenne d’os à reconstruire était de 8,7cm avec un index moyen d’os à reconstruire de 36%. Le délai moyen de greffe était de 3,8 mois.

La contention a été assurée par une ostéosynthèse par fixateur externe (3cas) et par broche (2 cas). Les greffons étaient issus des crêtes iliaques. Des complications ont été notées après le 1er  temps : suppuration + désunion cutanée (2cas), nécrose du lambeau de couverture (1cas) avec mise à nu du ciment obligeant à la reprise de la procédure. Au 2e temps, il s’agissait d’une résorption partielle de la greffe (2cas). Le délai moyen de consolidation était de 6,2mois avec un index moyen de consolidation de 0,9cm/mois dans 4 cas après un recul moyen de 2 ans.

Conclusion : Le comblement des pertes de substance osseuse infectieuse et traumatique chez l’enfant est accessible à la technique de la membrane induite dans notre contexte.

Mots clés : Enfant – Membrane induite – Reconstruction osseuse

Chargement du fichier...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.