018. Prévention de l’infection des PTH - Prevention of infection in total hip arthroplasty

R. Hart, M. Komzák (Znojmo, République Tchèque)

Introduction : Le but de l’étude prospective était d’évaluer les résultats de toutes les PTH réalisées dans le département.

Méthodes : 500 patients ont été suivis pendant un an de septembre 2013 à août 2015. Toutes les PTH ont été réalisées par voie postérolatérale. L’âge moyen était de 74 ans. Un IMC> 30 kg / m2 était présent dans environ la moitié des cas. Un tiers des patients souffraient de diabète. Avant la chirurgie, nous avons effectué une décolonisation antibiotique lorsqu’un patient était porteur d’une bactérie. Des antibiotiques prophylactiques (céfazoline) ont été administrés de manière standard une heure avant l’intervention chirurgicale (continué pendant 48 heures jusqu’à l’ablation des drains). La désinfection cutanée a été faite d’abord avec de l’iode puis avec de la chlorhexidine. L’acide tranexamid a été administré pour réduire le saignement. L’aspiration a été échangée toutes les 60 minutes après l’incision cutanée et les gants, juste avant l’implantation de la PTH. La poignée du scialytique n’a pas été touchée par l’équipe d’opération. Une couverture de plaie en Hydrofiber avec de l’argent a été appliquée et changée six jours après la chirurgie.

Résultats : Dans les circonstances mentionnées ci-dessus, nous n’avons pas observé d’infection profonde après PTH chez nos patients jusqu’au dernier contrôle de suivi.

Conclusions : Nous croyons qu’une condition préalable à la réussite de la prévention de l’infection articulaire périprothétique est la mise en œuvre de toutes les mesures décrites. Un plus grand nombre de cas sera nécessaire pour la confirmation de cette déclaration

 

Purpose : The purpose of the prospective study was to evaluate results of all total hip arthroplasties (THA) accepted at the department.

Methods : We have prospectively followed-up for at least one year 500 consecutive cases treated with THA between September 2013 and August 2015. All THAs were performed through a posterolateral approach. Mean age of our patients was 74 years. A BMI > 30 kg/m2 was present in about one half of cases. One third of patients had diabetes mellitus. Prior to surgery, we carried out an antibiotic decolonization when a patient was a bacterial carrier. Prophylactic antibiotics (cefazolin) were standardly administered one hour before the surgical procedure (continued for 48 hours when sucction drains were withdrawn). Skin desinfection was done first with iodine and then with chlorhexidine. Tranexamid acid was administered to reduce bleeding. Suction was exchanged every 60 minutes after skin incision and gloves just before components implantation. Light handle was not touched by operation team. Hydrofiber wound coverage with silver was applied and changed six days after the surgery.

Results : Under above mentioned circumstances we did not observed any deep infection following THA in our patients up to the last follow-up control.

Conclusions : We believe a prerequisite for the success in preventing periprosthetic joint infection is implementation of all described measures. Higher number of cases will be necessary for confirmation of this statement.

Chargement du fichier...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.