082. Analyse de la température dans l’espace sous-acromial lors de l’utilisation d’électrodes bipolaires en arthroscopie d’épaule. Etude comparative Coblation® vs VAPR® à propos de 13 cas

G. Versier, V. Huynh, O. Barbier, X. Bajard, A. Bouchard, D. Ollat
(Saint-Mandé)

Les systèmes d’électrocoagulation en arthroscopie sont indiqués pour la résection, l’ablation et la coagulation des tissus mous, ainsi que pour l’hémostase des vaisseaux sanguins au cours des interventions arthroscopiques. Avec ces dispositifs, il existe un risque de lésions thermiques, comme le souligne un rapport de l’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé publié en avril 2015, ce qui peut aboutir à des complications nerveuses, cartilagineuses, capsulaires ou cutanées. Ces risques liés aux effets thermiques seraient limités par une bonne gestion de l’irrigation.

Les études ex vivo ne correspondent pas forcément aux conditions réelles d’une intervention arthroscopique d’où l’intérêt de la mesure de la température in vivo.

Nous avons réalisé une étude dont le but était d’évaluer l’évolution de la température sous-acromiale chez une population de patients opérés d’une arthroscopie de l’épaule à l’aide des systèmes de radiofréquence bipolaire Coblation® (Smith & Nephew) et VAPR® (DePuy Synthes). Entre février et avril 2016, 13 patients opérés d’une arthroscopie de l’épaule pour réparation de la coiffe des rotateurs entre février et mai 2016, ont été tirés au sort successivement pour l’utilisation du système de Coblation® et VAPR. Une information orale préalable a été donnée aux patients. Pour les deux systèmes, la sonde d’électrocoagulation était reliée à une canule de succion d’arthropompe, l’irrigation effectuée à l’aide d’une solution saline (0,9%) à température ambiante et la pression réglée à 50mmHg. La température de l’espace sous-acromial a été mesurée à l’aide d’une sonde de température habituellement utilisée pour la mesure de la température œsophagienne. La température a été relevée toutes les 10 secondes pendant 60 secondes avec une utilisation continue du système d’électrocoagulation. 6 patients ont été opérés à l’aide du système VAPR®, 7 patients à l’aide du système Coblation®. Pour les 2 catégories de patients, le recueil des températures montre des valeurs croissantes sur 60 secondes. La température basale était en moyenne de 21,4°C dans le groupe VAPR® et 23,01°C dans le groupe Coblation®. Le pic de température atteint à 60 secondes était en moyenne de 25°C pour les patients opérés par VAPR® et 27,9°C pour ceux opérés par Coblation® (p<0,05).

Nous n’avons pas retrouvé de différence significative entre les deux groupes durant les 40 premières secondes. A 50 et 60 secondes, les températures mesurées lors de l’utilisation du système VAPR étaient plus basses (p<0,05). Il est communément admis que l’effet délétère de la température sur les chondrocytes s’exerce à partir de 45°C ; il existe une lyse de 50% des chondrocytes à 55°C et 100% à 65°X.

La plupart des études conclut sur le rôle du flux sur la diminution de la température afin de prévenir la chondrolyse.

Les résultats de notre étude semblent se rapprocher des études in vivo précédentes, et nous confortent sur la sécurité d’utilisation des systèmes de radiofréquence même avec une utilisation forcée. En revanche, nous ne retrouvons pas de supériorité d’un système par rapport à l’autre.

S’agissant d’une étude mono-opérateur, le biais pouvant être lié à la mesure de la température, en raison de la variabilité du positionnement de la sonde, a pu être limité ; l’inclusion des patients a été de facto simplifiée mais leur nombre réduit, limitant la puissance de l’étude.

Un des intérêts de cette étude, par l’absence de différence significative des températures engendrées durant les 40 premières secondes d’utilisation des systèmes Coblation® et VAPR®, est de nous suggérer leur utilisation indifférenciée, en dehors de leur coût, de leur confort d’utilisation et de l’efficacité ressentie. En outre, l’utilisation continue sera au maxi de 30 secondes pour plus de sécurité, le lavage va alors refroidir la zone entre 2 séquences.

Chargement du fichier...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.