17.Résultats cliniques et remodelage osseux autour des tiges droites Alloclassic-SL (sans et avec HA) - Clinical results and femoral remodeling of Alloclassic-SL femoral tapers (without and with HA)

C.Delaunay (Paris)


Introduction.
Le but de ce travail était de présenter les résultats d’une tige droite conventionnelle en alliage de titane grenaillé et d’évaluer l’apport éventuel d’un revêtement proximal d’Hydroxyapatite.

Matériel et Méthodes.
De juin 1988 à fin décembre 2000, 332 PTH Alloclassic (tige SL dont 109 HA et cupule filetée CSF) ont été consécutivement réalisées chez 289 patients. Il s’agissait de 157 hommes et 132 femmes agés en moyenne de 63,3 ans (24-85 ans), opérés de coxarthrose primitive dans 215 cas (65%). Le couple de frottement en 28mm était alumine-PE(Sulène) dans 200 cas et Metasul dans 132 cas.

Résultats.
70 hanches (21%) n’ont pu être suivis au-delà de 5 ans, dont 17 du fait du décès du patient. 317 tiges Alloclassic (soit 95,5% de l’effectif initial) ont été analysées à un recul moyen de 9,4 ans (1-21 ans).
2 fractures du grand trochanter (0,6%) et 2 fractures diaphysaires sont survenues en per-opératoire, dont 1 conduira à un échec. Dix hanches ont présenté une luxation avant le 3ème mois (3,1%).
Le score moyen selon la cotation de Postel-Merle d’Aubigné-Charnley (PMA) passait de 10,7 en préopératoire à 17 au dernier recul. Le résultat était excellent ou bon pour 307 hanches (97%). 251 hanches (79,2%) ne présentaient aucune douleur.
Les signes d’une ostéo-intégration stable étaient notés dans plus de 3 cas sur 4. Une usure du polyéthylène supérieure au seuil de 0,1mm / an a été constatée dans 6 hanches (2%, aucune Metasul) et 1 ostéolyse fémorale dans 4 cas (1,2%). Le revêtement HA a permis de réduire la fréquence des liserés proximaux de 46% à 4% (p = 0,0001).
La principale cause de ré-intervention a été la luxation récidivante dans 14 cas (50% des ré-interventions) alors qu’un descellement aseptique fémoral n’a été observé qu’1 seule fois. Sur 28 ré-interventions, 6 ont nécessité l’ablation de la tige : la charge révisionnelle fémorale était de 1,8% sur une période de 22 ans, soit 0,08% par année d’observation. L’indice de révision pour100tiges observées/année était de 0,2. La probabilité de survie à 15 ans pour l’événement “révision fémorale quelle que soit la cause” était de 97,5% (IC à 95%, 88,6-99,5%) et « révision fémorale pour échec d’ancrage » de 98,3% (IC, 90,1-99,7%).

Conclusion.
La présence d’une encapsulation fibreuse proximale autour des tiges non-HA et l’usure du PE conventionnel en frottement, malgré une épaisseur minimale de 6,5mm et l’usage de billes en céramique d’alumine, résument à ce jour les ultimes faiblesses du système

Chargement du fichier...